Environnement

  • LES PUITS DE CARBONE

    Un puits de carbone ou puits CO2 est un réceptacle (naturel ou artificiel) qui capture le carbone présent dans l’atmosphère. Les puits de carbone absorbent plus de CO2 qu'ils n'en rejettent, à l'inverse des sources d'émissions de carbone.

    En collaborant à abaisser la quantité de CO2 atmosphérique, les puits de carbone pèsent sur le climat planétaire et donc sur tous les éléments de l'environnement qui tournent autour du climat. Ils sont essentiels au bon déroulement du cycle carbone.

  • LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

    Le réchauffement climatique est dû aux émissions disproportionnées de gaz à effet de serre. Ces émissions élèvent l’effet de serre qui garde la chaleur à la surface de la terre et engendre l’augmentation des températures moyennes, des océans et de l’air, au fil des années.

    Selon le GIEC, il est "extrêmement probable" (à 95%) que l’Homme soit à l’origine de l’élévation des températures rapporté depuis 1950 de par l’impact de ses activités sur l’émanation des gaz à effet de serre.

    La température moyenne mondiale (terre et océans) a augmenté de 0,85°C entre 1880 et 2020.

    Les dernières perspectives du GIEC sont que la hausse des températures pourrait être de 1,6 à 4,5 °C supplémentaires d’ici 2100.

    Lors des dernières décennies, le changement climatique a agi sur les systèmes naturels et humains de tous les continents et sur tous les océans, ce qui est un réel désastre mais pas une fatalité.

    Le point de non-retour serait atteint au-delà de 2° supplémentaires, ce qui engendrerait des conséquences irréversibles sur l’environnement.

  • LES ARBRES

    La planète abriterait entre 60 000 et 100 000 espèces d'arbres dont quasiment 10 000 sont menacées d’extinction. Sans la présence de ses dizaines de milliers d’espèces, la vie animale telle que nous la connaissons aujourd’hui n’aurait jamais vu le jour.

    Les arbres jouent un rôle vital pour les écosystèmes et les Hommes.

    Ils sont liés à l’évolution de la biodiversité terrestre : l’oxygène, l’eau, les aliments et les médicaments découlent tous des forêts. De plus, ces dernières assurent l’atténuation du réchauffement climatique.

    Seulement voilà, leur importance a été trop souvent oubliés en faveur de l’évolution de nos villes.

  • LES GAZ À EFFET DE SERRE (GES)

    Les Gaz à Effet de Serre (GES) sont des gaz naturels présents dans l'atmosphère terrestre et qui emprisonnent les rayons du soleil, stabilisant la température à la surface de la planète à un niveau raisonnable.

    Depuis le 19ème siècle, la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère est en constante progression.

    Dans cet article je vous liste les différents GES en vous expliquant comment ils sont émis. Je vous liste également les pays ayant les plus fortes émissions de GES à l'échelle mondiale et européenne, par gaz et par secteur d'activité.

  • L'EMPREINTE CARBONE

    Le terme « empreinte carbone » représente la quantité de carbone émise par une activité, une personne, un groupe ou une organisation, par sa consommation en énergie et en matières premières.

    Je vous explique ici comment elle est calculée, d'où viennent les émissions des Français, ainsi que le top 10 mondial par habitant.

  • LES MATIÈRES PLASTIQUES

    De nos jours, le plastique est omniprésent dans notre société, il est devenu incontournable de par ses multiples avantages envers des matériaux plus onéreux ou encore plus lourds. Ne pas en faire l’usage au quotidien est un réel défi...

    Pourtant ses avantages en font l’inconvénient de notre planète. Le plastique tel que nous le fabriquons habituellement est une source de déchets néfaste pour l’environnement.

  • COTON - IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

    Le coton est la matière naturelle végétale la plus produite au monde. Il peut être cultivé selon deux modes d'agriculture, conventionnelle ou biologique, ce qui détermine son impact environnemental.

  • IMPACT DE L’INDUSTRIE DU TEXTILE SUR L’ENVIRONNEMENT

    L'impact de l'industrie du textile sur l'environnement est monstrueux et on en entend jamais parler... A l'échelle mondiale elle représente 10% des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), 20% des rejets d'eau polluée industrielle, 4% des ressources d'eau potable, 20 à 30% des microplastiques présent dans les océans, 20% de la pollution d’eau douce est liée au traitement et à la teinture du textile, 25% de l’utilisation des pesticides2,1 milliards de tonnes de déchets, plus de 98 millions de tonnes d’énergie fossile par an.

    D'après son empreinte carbone, la fabrication d'un t-shirt en coton conventionnel (non bio) représente un trajet entre 50 à 100 km pour une voiture de classe CO2 B ou bien 60 à 120 jours d'éclairage avec un ampoule basse consommation.